Été breton

Ambrym a rejoint sa bouée pour l’été à Locqmariaquer après 16 jours de voyage depuis Dunkerque. Depuis l’été à filé très vite et a été très riche : fêtes familiales, croisières ou sorties avec les amis dans le golfe du Morbihan, préparation du voyage et travaux  de finition sur le bateau. Un été sans temps mort.

La Rochelle express

Pour notre toute première croisière à 5, nous avons mis le cap sur La Rochelle. Notre objectif, un test de stabilité/flottabilité qui n’est effectué que par un seul organisme en France, l’ICNN, basé à La Rochelle.

Tous calculs faits, Ambrym est officiellement un navire hauturier, appartenant à la catégorie A.

Quant au voyage, bien qu’un peu court, il s’est très bien passé. Les enfants ont pu prendre leurs premières marques à bord. Le mal de mer était de la partie mais Félix et Sophie ont su gérer cela avec bonne humeur, comparant même le nombre de fois qu’ils ont vomi…

Passage sous le pont de l’île de Ré

Préparation du bateau et du voyage

Nous n’allons pas énuméré les longues listes de travaux de finitions divers dont nous sommes arrivés à bout. Mais l’été a été bien rempli.

Couture de la capote, de la sellerie, des matelas…
Mise en place d’un deuxième enrouleur
Ambrym et son équipage du jour  à la messe de bénédiction des navires du 15 août à Kerpenhir

Départ imminent

Nous pensions partir début septembre. Nous partirons finalement fin septembre, prêts et avec une météo clémente pour notre première traversée : le golfe de Gascogne !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 2 =