Pour nous suivre

Ambrym est équipé d’un émetteur AIS. Cet émetteur nous permet “d’être vu” en mer par tous les navires disposant d’un récepteur et accessoirement permet à tout le monde de nous suivre .

Pour cela rendez-vous sur marinetraffic.com.

Taper “Ambrym” dans la case recherche en haut à droite… et là surprise ! Il existe deux bateaux portant ce nom. Pour trouver notre Ambrym voici le numéro MMSI nous appartenant : 227430250.

 

 

11 Comments

  1. On pense à vous demain. Nous serons à saint Philibert Lundi soir, hélas trop tard pour vous saluer sur le quai. Bon vent à vous 5 et on vous suivra avec joie.
    François et Claire

  2. Bonjour à vous 5.
    Alors, petite halte à Lisbon ou Estoril (je ne sais pas où il y a des ports !), je vois que vous vous rapprochez un peu des terres.
    Bon, vous avez déjà fait un sacré bout de chemin depuis votre départ, c’est un excellent début, après huit ans de “galère”.
    Bravo en tous cas, beau travail, et belles navigations déjà dès le départ.
    Marc

    1. Merci Marc. Nous sommes actuellement à Lisbonne, escale plaisir et aussi “technique”. Nous en profitons pour finir travaux et réparations avant de se lancer vers Madère. La galère est finie mais il reste de petits travaux, et le voyage a enfin commencé.

  3. Salut l’heureuse Family,
    J’ai découvert avec émotion les photos du départ, et vous retrouve déjà à Lisbonne, la belle, ses chères collines qui ont vu beaucoup de Laurent&co s’émerveiller !
    Je pense fort à vous,
    Alice

  4. Hello vous cinq !
    La petite pause au Portugal ne pouvait pas être éternelle !
    Je suppose que vous ne tracez pas directement vers l’ouest, et que, comme le veut la coutume, vous faites escale dans une des quelques îles (pas Disko) au large de l’Afrique, en tous cas vous en prenez le chemin (vous rejoignez les “minis” ?).
    A ce propos, nous sommes vendredi 20/10/2014 à 00h30, et Marinetrafic semble avoir perdu le contact depuis 14 heures et quelques, j’espère que vous n’avez pas de soucis, ne serait-ce qu’un AIS en panne !
    J’espère que toutes les réparations/améliorations ont pu être faites, je pense entre autres au rail de tangon.
    A bientôt par le net interposé.
    Marc

  5. Salut à tous!
    Votre positionnement est resté bloqué au large de Lisbonne!
    Heureusement que l’on vous sait bien arrivés à Madère mais je trouve ce système inquiétant s’il dysfonctionne…
    On vous embrasse bien fort!
    A+
    Polo

  6. Après renseignements j’espère fiables, il semble que les émetteurs AIS de classe “B” (pour la plaisance) transmettent en VHF autour d’eux, donc dans un rayon assez restreint, si bien que Marine Traffic ne les voit plus à une certaine distance des côtes.
    Mais les émissions sont quand même faites et les bateaux autour les voient, eux, et ça rassure quand même un peu !
    Les professionnels ont en principe des émetteurs AIS de classe “A”, bien plus puissants, et parfois doublés de liaisons satellites, qui permettent de voir les bateaux partout.
    Dans le cas de nos cinq intrépides, ils avaient disparu de MarineTraffic une seconde fois, pour réapparaître en approche des îles pouvant recevoir les signaux AIS, ça confirmerait les infos que j’ai eu et le raisonnement qui en découlait, mais ça ne prouve pas que ce soit tout à fait ça… 😉
    Profitez bien tous, si possible sans galère sérieuse, après 8 ans de galère terrestre 🙂
    Marc

  7. De rien Cécile, mais comme précisé, mes explications n’ont pas “valeur d’évangile” comme on me disait étant gamin !
    N’empêche qu’on a dû être nombreux à avoir quelques inquiétudes, mais vous êtes bien là et c’est le principal.
    A tout bientôt à toutes et à tous.
    Marc

  8. Petit passage avec les collègues pour voir où vous êtes.
    Ici il pleut après avoir une descente d’air de Moscou.
    Bref vous êtes bien où vous êtes 😉

    Bisous à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × quatre =