Cap sur Madère

Lisbonne suite et fin

Nous voulions partir plus tôt de Lisbonne, mais nous nous sommes ravisés pour attendre une fenêtre météo plus propice.  Cela nous a un peu coûté tant nous voulions nous élancer seuls vers la suite du voyage. Cependant ce délai supplémentaire, nous a aussi rappelé la philosophie de notre voyage : sans impératif de date, nous pouvons partir quand nous en avons envie mais aussi quand les conditions sont optimales pour nous assurer des navigations confortables.

Félix et Sophie très heureux à la marine de Lisbonne – Parque de naçoes

Les préparatifs/ travaux finis, nous avons pu, enfin, nous poser un peu (et bouquiner ! luxe ultime !), nous reposer et faire plus ample connaissance avec nos voisins de ponton francophones de la marina. Nous avons aussi profité encore de Lisbonne en visitant le très beau musée de la marine à Belem.

Lisbonne – les coups de cœur de Félix et Sophie : le “géant aquarium”, les glaces, et les doudous raie manta et tortue…

5 jours et 5 nuits en mer à 5 : traversée Lisbonne – Porto Santo – 500 milles

Mercredi 18 octobre – nous quittons la marina et c’est une mer agitée avec un vent de sud-sud est qui nous accueille et nous rend malades.

Jeudi 19 octobre – le vent tourne et nous naviguons avec un vent d’ouest de force 2-3 avec une mer qui va se calmant dans la journée et un ciel qui se dégage. Une dorade coryphène vient croquer notre hameçon et finit dans notre poêle le lendemain. Superbe nuit étoilée.

Belle prise ! 58 cm

Vendredi 20 octobre – pétole et soleil. Cette accalmie est la bienvenue et permet à notre petit équipage de se remettre du départ mouvementé. On nettoie, on se dore au soleil et on se rince sur le pont ! Dans la nuit du vendredi  au samedi, le vent monte d’un seul coup à 25 noeuds, et nous portera jusqu’à notre destination.

Félix et Sophie font la vaisselle

Samedi 21 Octobre – avec ces 25 noeuds au portant, nous parcourons 156 milles en 24 heures, avec parait-il 1/2 noeuds de courant dans le nez.

Dimanche 22 Octobre – houle de travers et mer agitée, nous attrapons notre 2ème dorade, qui finira en sushis !

Lundi 23 Octobre, au matin, c’est avec joie et excitation que nous voyons se détacher de l’horizon la petite île de Porto Santo.

Porto Santo en vue

Porto Santo

Nous arrivons à la petite marina de Porto Santo sous le soleil et la chaleur.  Nous y sommes resté 5 jours, du 23 au 28 Octobre, d’abord au ponton et vite sur bouée pour y profiter de sa quiétude. Nous y rencontrons, bonne surprise, d’autres équipages familiaux francophones avec de jeunes enfants dont certains ont le même programme que le notre.  Félix et Sophie se font de nouveaux copains et même s’ils jouent bien tous les deux ensemble, cela leur fait du bien.

Quant à nous, nous sommes ravis de faire connaissance avec d’autres équipages et de visiter d’autres voiliers, chacun avec sa personnalité, son charme, son histoire unique.

Visite de la maison de Christophe Colomb 

Jeux dans les vagues

Baia da Abra, enfin au mouillage

Au nord est de l’ile de Madère , la pointe de Sao Lorenço offre un mouillage abrité des vents de nord où nous avons décide de nous arrêter lors de notre descente à  Funchal. Nous rejoignons ainsi l’équipage d’Appel d’air avec qui nous avons sympathise à  Porto Santo. Félix est ravi de retrouver son copain.

Le paysage des falaises de roches volcaniques passant par toutes les teintes d’ocre est magnifique. Le mouillage est un peu rouleur mais reste très agréable. Paddle, plongée et une superbe balade à la pointe de Sao Lourenço au programme. Nous y resterons 2 nuits avant de mettre le cap sur Funchal.
Où est Ambrym ?

Funchal et l’île de Madère

C’est au moteur faute de vent que nous faisons la courte traversée vers Funchal. Proches de la côte. Nous avons alors tout loisir de l’admirer.
Nous nous arrêtons à la nouvelle marina bondée de Funchal où nous avons réservé une place depuis Porto Santo. Nous sommes au cœur de la ville.
La nouvelle marina de Funchal
Après une Porto Santo aride, nous sommes ravis par la luxuriante de la végétation de l’ile où plantes tropicales côtoient une végétation de climat plus tempéré.
Nos journées sont bien remplies entre l’entretien et les travaux sur le bateau, corvées ménagères et avitaillement,  visite de l’île et leçons de maths et français pour Félix.

Balade au jardin botanique

Balade dans les levadas
Archipel de Madère – les coups de coeur de Félix et Sophie : le “rond pain” ou bolo do caco (pain moelleux spécialité de Madère) , les fruits de la passion, le mini zoo visité à Porto Santo. Le coup de cœur de Luc : les bananes de Madère.
Le 4 Novembre, nous quittons Funchal pour Santa Cruz de La Palma, ile des Canaries – 240 milles.

6 Comments

  1. Bonjour Pierre et sa petite famille,
    C’est avec bonheur que j’ai découvert votre site cette semaine.
    Très contente que votre voyage se passe bien, malgré les difficultés du début.
    Profitez bien, c’est unique.
    Bises
    Delphine

    1. Salut Delphine!
      C’est super d’avoir de tes nouvelles! Nous nous sommes un peu ratés à mon départ de Dunkerque, mais je voulais te dire le plaisir que j’ai eu à travailler avec toi toutes ces années. Tu étais parfois ma confidente, qui me permettait de faire retomber la pression; cela faisait du bien!
      J’espère que tu vas bien, ainsi que toute ta famille. Très bonne année 2018!
      Pierre

  2. Je viens de voir que vous êtes arrivés à la Barbade! Vous allez passer Noel à terre c’est super. Continuez à nous faire rêver! A bientôt
    Bisous
    Karina et Bernard

    1. Salut Bernard, Salut Karina!
      C’est cool ce petit mot! Je pense souvent à nos années passées ensemble à Versalis, univers parfois rude pour nos coeurs sincères et droits… J’espère que votre emménagement se passe comme vous le souhaitez! Fais également la bise à tous ceux avec qui j’ai aimé travailler toutes ces années, en particulier Sébastien, Pascal (comment va-t-il?) et Philippe! Je regrette parfois d’être parti en ayant toujours gardé un abord distant avec certains; ce fameux abord professionnel parfois si froid… Enfin, tout cela est terminé, en tous cas pour un temps! Hé au fait, demain, je dois appeler Pierre Eberlé pour lui faire connaitre mon intention de démissioner…
      Portez-vous bien, plein de bonnes choses pour 2018!
      a bientôt,
      Pierre

  3. Salut Ambrym !
    Oú êtes vous? On guette l’horizon en espérant voir votre étrave pointer le bout du nez à panama! Les enfants ( et les parents !) seront contents de vous retrouver. Bises, l’équipage d’appel d’air ( en attente du transit du canal de panama prévu le 13.05)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 4 =